Home Uncategorized Le FUGEPAC reçoit le soutien du Ministère Congolais de l’Enseignement Supérieur.
IMG-20190327-WA0000-696×462-1

Le FUGEPAC reçoit le soutien du Ministère Congolais de l’Enseignement Supérieur.

Le Président Exécutif du FUGEPAC a été reçu ce mardi 04 février 2020 par le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la République du Congo, au cours d’une séance de travail élargie aux collaborateurs des deux personnalités. Les échanges portaient essentiellement sur l’organisation, le 27 mai 2020 à Brazzaville, de la troisième édition du Forum des Universités et Grandes Professionnelles d’Afrique Centrale(FUGEPAC).


Prenant la parole en premier, après les civilités d’usage, Armand Claude ABANDA, a succinctement présenté l’historique du projet dont il est porteur, du FUGEC au FUGEPAC. L’objectif, a souligné le président Exécutif du Forum, est de mutualiser les offres de formation pour le développement du capital humain et le renforcement de l’intégration régionale impulsée par la Conférence des Chefs d’État de la CEMAC. Deux principales innovations sont annoncées cette année à savoir, la participation des grandes entreprises et de l’Union des Patronnats d’Afrique Centrale, et l’organisation d’une rencontre scientifique entre les principaux responsables des instituts en charge de la recherche et de la pédagogie en Afrique Centrale.

S.E. Bruno Itoua, Ministre de l’Enseignement Supérieur de la République du Congo


Après une écoute attentive de l’exposé, Bruno Itoua, Ministre de l’Enseignement Supérieur de la République du Congo, salue la démarche fédératrice du FUGEPAC qui pourrait servir d’aiguillon aux pouvoirs publics. En effet, constate le membre du gouvernement congolais, la sous-région Afrique Centrale ne dispose pas, à ce jour, d’une organisation commune dans les domaines de la Recherche et de l’Éducation. Le forum des Universités initié par Armand Claude ABANDA comble dès lors un grand vide, et mérite d’être soutenu et encouragé par les Etats. Le Congo, pour sa part, affirme le ministre, travaille à la transformation des savoirs-savants en savoir-faire, vers le développement des compétences afin de répondre aux besoins immédiats des populations. La matrice d’action du Ministère Congolais de l’Enseignement Supérieur repose sur quatre piliers qui sont: l’Employabilité, l’orientation professionnelle, l’insertion socioprofessionnelle et l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication.


Principales conclusions relevées à la fin de la rencontre:
– Le Ministre demande au Président Exécutif du FUGEPAC de proposer un accord de collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur du Congo.
– La nécessité de présenter une note conceptuelle mettant en évidence les acteurs et leurs rôles.
– L’accord de principe du ministre pour le lancement officiel de la plateforme numérique du FUGEPAC pendant la cérémonie d’ouverture a Brazzaville.
– La mise en place dans les tous prochains jours d’un point focal FUGEPAC au sein du Ministère de l’Enseignement Supérieur du Congo.

Ici, l’ambassadeur de la Guinnee équatoriale à Brazzaville. (gauche) avec le presiddent du FUGEPAC (gauche)


Peu avant la réunion au ministère de l’Enseignement Supérieur, le Président Exécutif du FUGEPAC a été reçu en audience par l’Ambassadeur de la République de Guinée Équatoriale à Brazzaville. Armand Claude ABANDA est allé informer le diplomate Equato-Guinéen de la tenue du Forum des Universités et Grandes Ecoles Professionnelles d’Afrique Centrale à Brazzaville et solliciter la participation de l’Université et des instituts privés d’enseignement Supérieur de ce pays. En réponse, le Chef de mission diplomatique de Guinée Équatoriale a exprimé la haute appréciation du gouvernement et promis de sensibiliser les autorités compétentes sur cette importante activité académique qui rehausse l’image de la sous-région.

Share This Post

Post Navigation