MIJEF 2035 – FORMATION AUX TIC D’UN MILLION DE JEUNES D’ENFANTS ET DE FEMMES POUR L’EMERGENCE A L’HORIZON 2035

A la suite du programme social « Opération 100 000 Femmes, Horizon 2012 »,  le Centre d’Excellence Technologique Paul BIYA (IAI-Cameroun) a lancé le 13 mars 2015, l’« OPERATION MIJEF 2035 : Formation aux TIC d’un million de Jeunes, Enfants et Femmes pour l’émergence à l’horizon 2035 » dont le but est l’accroissement des compétences pratiques en TIC des enfants, des jeunes et des femmes pour contribuer à leur autonomisation et responsabilisation afin de leur permettre de réaliser leurs projets personnels ou professionnels et participer ainsi au développement du Cameroun vers l’émergence en 2035.

Cette Opération est placée sous le Très Haut Patronage de Madame Chantal BIYA, Première Dame du Cameroun.

L’objectif général du projet est : Former aux TIC un million d’enfants, de jeunes et de femmes à l’horizon 2035 au Cameroun pour les rendre plus autonomes dans la réalisation de leurs projets.

Son horizon temporel correspond à l’échéance prévue par la « Vision 2035 », document d’orientation nationale pour l’atteinte de l’émergence ; elle implique la formation d’une moyenne d’environ 50 000 apprenants chaque année  sur l’ensemble du territoire national.

MIJEF 2035 est aussi un projet exemplaire en matière de promotion du genre et d’insertion professionnelle des jeunes et des femmes.

Un dispositif en ligne d’appui-conseil sous forme de site Web portail est en cours d’implémentation pour faciliter l’application des connaissances acquises : un réseau de personnes et organisations ressources accessibles en ligne a été identifié, pour proposer un appui et un conseil en matière d’auto-emploi, de création d’entreprises et d’activités génératrices de revenus, de recherche de financement, permettant ainsi aux apprenants de concrétiser leurs projets personnels et professionnels.

  • Médiatisation

Dès le lancement du programme MIJEF 2035 en 2015, l’IAI Cameroun  a eu recours aux médias nationaux (CRTV, Canal 2, Cameroun tribune, etc…) pour la sensibilisation et la communication des masses. Ces médias en ont fait un grand écho.

Le MINPROFF et le MINJEC nous accompagnent  dans la vulgarisation et la médiatisation du programme à travers leur large réseau associatif (femmes et jeunes)

  • Parrainages

Le Programme MIJEF 2035 est placée sous la Tutelle du Ministère des Finances.

La première dame du Cameroun Madame Chantal BIYA, Marraine nationale de ce programme, en a renforcé le prestige.

L’Institut Africain d’Informatique s’est également associé aux Partenaires d’horizons divers (Institutions nationales et internationales, Entreprises, Organismes de Développement, ONG, Fondations, …), disposés à accompagner le développement et l’épanouissement  des jeunes, des enfants et des femmes.

Le programme MIJEF 2035 implique la formation d’une moyenne d’environ 50 000 apprenants chaque année  sur l’ensemble du territoire national.

Des caravanes sillonnent les régions pour dispenser des formations dans les zones rurales reculées, ne disposant pas de locaux de formation.

 

Public cible

Afin de permettre à tous de  bénéficier des effets positifs du présent programme à court moyen ou long terme, l’IAI-Cameroun a entrepris d’accompagner les campagnes grand-public par des actions en direction de groupes ciblés et bien organisés que sont :

  • Les élèves et étudiants
  • Les jeunes et femmes des Administrations Publiques, Parapubliques et Privées ;
  • Les jeunes et femmes de la Société Civile (ONG, Associations Communautaires de développement, Syndicats, Groupes d’Intérêt)
  • Les jeunes sans emploi, les filles-mères.
  • Les personnes vulnérables
  • Les minorités

De manière concrète, les groupes cibles dont repartis ainsi qu’il suit :

  • Enfants: Niveau 1 : 6 -11 ans ; Niveau 2 : 11 – 14 ans (10 000 Enfants par an en moyenne)
  • Jeunes: 15 – 25 ans  (15 000 Jeunes par an en moyenne)
  • Femmes: au-delà de 25 ans 25 000 Femmes par an en moyenne)

 

Conditions de niveau des participants

Dans le but de valoriser son  leitmotiv  à savoir l’éclosion et l’épanouissement d’une culture informatique au Cameroun,  l’Informatique, Partout … et Pour Tous, il n’existe aucun critère de discrimination à l’endroit des personnes qui veulent participer au programme. Le programme est par conséquent ouvert à toutes les couches sociales et sur l’ensemble du territoire camerounais.

 

Les formateurs

Essentiellement sélectionnés parmi le corps professoral de l’IAI – Cameroun, les formateurs sont régulièrement soumis à des séminaires de recyclage compte tenu de l’évolution des TICs. Le niveau minimum requis pour avoir qualité de formateur est le Baccalauréat.

 

Durée de la formation

La formation  se  déroule sous-forme de séminaires de formation à la maîtrise de l’Outil Informatique et des TIC. Ces séminaires  se déroulent sur toute l’étendue du territoire national. Ils sont structurés en plusieurs sessions d’une durée de quatre  (04) semaines chacune et à intervalle d’un (01) mois. Le volume horaire est de 40 heures à raison de 2heures de cours par jour.

Cependant, dans les zones  enclavées et reculées, les formations sont programmées pour une durée de deux (02) semaines à raison de 4heures de cours par jour, ceci sans incidence sur le volume horaire. L’utilisation d’un groupe électrogène est très souvent indispensable car le réseau électrique dans ces  zones est défaillant, ou alors quelque fois inexistant.

 

Contenu de la formation

Les formations aux Technologies de l’Information et de la Communication concernent la Bureautique, la pratique de l’Internet et des réseaux sociaux, les usages innovants d’Internet en relation avec la problématique du développement (télé-santé, télé-éducation, e-commerce, e-banking, e-agriculture, etc).

 

Ces formations en TIC intègrent des modules consacrés à la création d’entreprise et au management, au montage et à la gestion de projets, à la comptabilité, à la gestion des ressources humaines.

De manière concrète, la formation, très pratique, porte sur quatre  principaux modules suivants :

  • Prise en main de l’Ordinateur
  • Traitement de Texte (Word I)
  • Tableur (Excel I)
  • Internet (Niveau I)

A ces modules purement TIC, s’ajoute les modules qui favorisent l’autonomisation des cibles, notamment :

  • Initiation à la gestion de projet
  • Initiation à la création d’entreprise
  • Education à la citoyenneté

Au cours des sessions de formation, une ou deux conférences sont données aux participants pour les sensibiliser sur l’importance des TIC, ainsi que les dangers y afférents, une approche qui participe dans la mission de l’IAI-Cameroun en vue de la promotion d’une Culture Informatique de Masse.

Par ailleurs, un support de cours est remis à chaque séminariste en début de formation.

Avec l’évolution et le développement des TICs, le contenu des programmes est régulièrement mis à jour.

Après la première Session,  des Modules de Formation Complémentaires (Word II, Excel II et Internet II) sont prévus pour les anciennes stagiaires, avec une réduction de l’ordre de 50% par rapport au coût normal.

 

Evaluations

L’obtention  de l’attestation de fin de formation est conditionnée  par l’obtention d’une moyenne supérieure ou égale à 12/20 par module. Les évaluations sont généralement organisées dans les groupes de formation à la fin d’un module. Certains séminaristes ont été recalés pour insuffisance de résultats.