Home Uncategorized Fugepac et Burotop Iris coalisent à Brazzaville
Armand Claude Abanda et le Dg de Burotop Iris à Brazzaville

Fugepac et Burotop Iris coalisent à Brazzaville

Le president executif du forum des Universités et Grandes écoles professionnelles d’Afrique Centrale
(Fugepac), Armand Claude Abanda, est dans une campagne de charme des entreprises pour faire de la 3ème édition du Fugepac à Brazzaville (Congo) une réussite totale. Au cours de sa visite de travail à
Brazzaville (depuis plus d’une semaine), Armand Claude Abanda a été reçu, le 8 février 2020, par Issa Attie (Libanais), le directeur général de Burotop Iris, l’une des plus grandes sociétés de services
(informatique, fourniture de bureau, électronique, mobilier de bureau…) en République du Congo.
Pendant leurs échanges conviviaux, le chef d’entreprise libanais a évoqué sa difficulté à trouver localement de bons profils pour les besoins de sa structure. Cette pénurie de compétences oblige
l’entreprise à recruter à l’international avec des coûts exorbitants y afférents. Visiblement, l’événement du 27 mai 2020 à Brazzaville (la 3ème édition du Fugepac 2020) intéresse au plus haut point les dirigeants de la société Burotop qui compte plusieurs nationalités (africaine, européenne, arabe…) parmi ses employés.
Sans ambages, le Libanais s’est dit prêt à faire chemin avec le Camerounais pour développer et financer la formation professionnelle en Afrique Centrale. Car précise-t-il, «c’est le moyen le plus sûr pour répondre aux besoins immédiats des populations». Ce d’autant plus que le Fugepac constitue un cadre idoine, pour les patrons d’entreprises d’échanger avec les apprenants, les formateurs et les décideurs, sur les filières futuristes, les besoins du milieu professionnel et l’investissement en faveur des initiatives les plus crédibles. Le Dg de Burotop Iris se dit par ailleurs disposé, non seulement à accompagner le Fugepac, mais aussi à présenter un exposé sur les attentes du monde des entreprises, afin de mieux orienter les jeunes dans leur choix de carrière. Pour renforcer la dynamique de création d’un marché de l’emploi sous-régional, M. Issa souhaite que le Fugepac Brazzaville aboutisse à des résolutions
audacieuses, avec notamment la mise en place d’un comité de suivi des recommandations du forum.
Par ailleurs, un projet de partenariat avec Iftic-Sup à Yaoundé (Cameroun), ayant pour président du conseil d’administration Armand Claude Abanda, a été évoqué pour la formation des cadres en innovation technologique. Il est à relever que la rencontre entre les deux leaders a été facilitée par Olivier Dzou, ingénieur Système d’informatique chez Burotop Iris et ex étudiant de l’Institut Africain d’Informatique (IAI) du Cameroun que dirige Armand Claude Abanda.


Armand Claude Abanda et le Dg de Burotop Iris à Brazzaville
Armand Claude Abanda et le Dg de Burotop Iris à Brazzaville

Tout est parti d’un coup de fil vendredi soir. Au bout de la ligne, Olivier Dzou, Ingénieur Système d’Informatique chez BUROTOP IRIS à Brazzaville et ancien étudiant de l’IAI-Cameroun, promotion 2003-2006 en Filière « Maintenance et Réseau », aujourd’hui rebaptisée  » Système et Réseau ». L’informaticien se dit heureux de parler à son formateur. Il souhaite le rencontrer de toute urgence, d’ordre de sa hiérarchie. C’est avec beaucoup d’émotion que les deux correspondants se retrouvent une quarantaine de minutes plus tard dans un café brazzavillois.
Passées les chaleureuses retrouvailles, le jeune cadre de BUROTOP IRIS exprime sa sollicitation. La Direction Générale de l’Entreprise a appris par voie de presse la présence,en terre congolaise du Président Exécutif du FUGEPAC, dans le cadre des préparatifs de la 3ème édition de cette plateforme socioprofessionnelle prévue les 27 et 28 mai 2020. L’événement intéresse au plus haut point la société. Une proposition de rendez-vous est faite pour le lendemain, 08 février 2020 à 12h, entre Armand Claude ABANDA et Issa ATTIE, Directeur Général de BUROTOP IRIS.

Armand Claude Abanda et Dzou Olivier Iris à Brazzaville
Armand Claude Abanda et Dzou Olivier Iris à Brazzaville


Dès le début de l’audience, le Chef d’entreprise libanais fait part de sa difficulté à trouver localement de bons profils pour les besoins de son entreprise. Cette absence de compétence oblige l’entreprise à recruter à l’international et à des coûts élevés. Actuellement, BUROTOP IRIS compte une dizaine de nationalités africaine, européenne et arabe, parmi ses employés. D’ou cet appel du manager à développer et financer la formation professionnelle en Afrique Centrale, car précise-t-il, c’est le moyen le plus sûr pour répondre aux besoins immédiats des populations. Le Forum des Universités et Grandes Ecoles Professionnelles d’Afrique Centrale constitue de ce point de vue, une aubaine, pour les patrons d’entreprises d’échanger avec les apprenants, les formateurs, et les décideurs, sur les filières d’avenir, les besoins du milieu professionnel et l’investissement en faveur des initiatives les plus crédibles.
Le Directeur Général de BUROTOP IRIS se dit par ailleurs disposé, non seulement à accompagner le FUGEPAC, mais aussi à présenter un exposé sur les attentes du monde des entreprises, afin de mieux orienter les jeunes dans leur choix de carrière. L’occasion est idoine pour le patron de féliciter solennellement son jeune collaborateur Dzou Olivier, considéré comme le meilleur employé, au regard de son rendement et de ses qualités humaines. Un vibrant hommage est aussi rendu à Armand Claude ABANDA, Représentant Resident de I’Institut Africain d’Informatique, Centre d’Excellence Technologique Paul Biya, pour la qualité de la formation, l’encadrement moral et civique. Séance tenante, l’ancien étudiant de l’IAI-Cameroun est désigné point focal FUGEPAC au sein de l’entreprise. Il a pour mission de préparer le cadre de collaboration entre les deux parties et de faire des propositions de mobilisation des financements dans les meilleurs délais.
Enfin, le Directeur Général de BUROTOP souhaite que le FUGEPAC Brazzaville 2020, aboutisse à des résolutions audacieuses, et q’un comité de suivi des recommandations du forum soit mis en place, pour renforcer la dynamique de création d’un marché de l’Emploi sous-régional. De même, un projet de partenariat avec IFTIC-SUP a été évoqué pour la formation des cadres en innovation technologique. Les contours de cette collaboration seront définis en temps opportun.

Partager cet article

Post Navigation